Viedanslebonsens

Un blog sur le thème: Graphisme & Illustration ; Energie-Bien-être

Auteur : Christine Pinaud (Page 2 of 3)

L’Énergie: une puissance subtile en action

Belle énergie de vie d’un matin qui s’éveille en rose et bleu turquoise.

Aujourd’hui, un subtil sujet : l’ÉNERGIE!

Visiblement,  quand nous abordons le thème de l’énergie, l’important est qu’elle circule! Quelle que soit sa forme et le domaine dans lequel elle est utilisée.

Voici quelques termes employés en définition du mot Énergie: dynamique, force, puissance, ce qui provoque une impression de stimulation etc.

À l’inverse, est considéré comme énergivore ce qui consomme beaucoup d’énergie.


L’énergie intérieure

L’énergie nous pouvons: en prendre, en perdre, en dépenser, en donner, en partager etc…

L’idéal est plutôt d’être dans le + de l’énergie que dans le   ! Être dans une bonne énergie! Avoir de l’énergie! Avoir & Être une ‘pile’ et aussi  un ‘aimant’ d’énergies positives!

Un bon état d’esprit se cultive dans l’Être car cela permet de l’Avoir disponible en partage!

Comme tout est toujours une subtile question d’équilibre: clarifier son état d’esprit libère une énergie positive permettant également de se désentraver physiquement. ‘Faire le point’, permet de ne pas ‘être au point mort’ et d’éviter la stagnation, l’entropie. Car toutes les émotions réprimées, refoulées, se marquent dans le corps en douloureuses cristallisations (‘enfer-me-ment’ ou ‘en-faire-mais…’). L’énergie circule mal ou plus du tout. Nous nous ‘bouchons’ au propre comme au figuré. Nous n’entendons pas les signaux émis en nous, par nous, pour nous. Pour ‘éviter le point de rupture’ (énergivore) il est essentiel de chercher (pour trouver) son ‘point…d’équilibre’ (énergie positive)

Quelques questions en vrac pour stimuler une réflexion dans l’ici et maintenant:

Quels sont les lieux qui m’apportent de l’énergie, les personnes, les actions? De quoi ai-je vraiment besoin? Quel est l’idéal que je cherche à atteindre? Est-ce que je m’y prends bien? Quel(s) nouveau(x) moyen(s) envisager pour m’aider à y parvenir? Pour moi, énergie … ?


Regardons-la circuler autrement:

Images “& sens” de sagesse…

 Et si nous prenions ‘un coup de lune sous le soleil’ pour épanouir les valeurs positives contenues en soi !

Avec l’écrevisse rouge au premier plan, nous sommes invités à plonger dans la mare, cette eau de l’inconscient emplie de promesses vivifiantes (cf. végétation verdoyante en son dessus)! À  se frayer un passage vers les profondeurs de nous-mêmes pour observer nos jeux d’émotions, puis discerner nos potentiels, nos trésors enfouis au profond. Se saisir de son ‘scaphandre’ pour voir (dans ‘l’espace de présence’ en soi) évoluer les ‘poissons-émotions’ que nous contenons en dedans…sans se confondre avec eux! Tout l’art méditant est là: nous sommes aussi l’Observateur.

La lune évolue, de peu lumineuse (émotions enfouies dans l’ombre), à pleine en lumière (processus qui éclaire nos ressentis). Ces différentes phases de la lune s’apparentent à nos possibles avancées intérieures pour gérer nos émotions. Cette carte contient, au travers de ses symboles, différentes stratégies à mettre en oeuvre pour cela.

Quand d’argent les rayons deviennent d’or.

 Alors…nous mûrissons: acceptant d’y voir plus clair. Nous mettons concrètement nos zones d’ombres en lumière.  Le Soleil symbolise cet état d’esprit renouvelé!  Cette démarche d’introspection en cours permet que circule une énergie de vie  lumineuse en soi, qui forcément, rayonne autour de soi.

“Savoir être ” = incarner des valeurs constructives . “Savoir faire”  = mise en action des valeurs altruistes.

Les énergies harmonieuses se partagent, se propagent!  Apprendre à ‘Semer-S’Aimer mieux’ : équilibrer nos polarités ( cf. les deux personnages = unité des énergies vivifiées). Vibrer d’harmonie (cf. cercle verdoyant et fleuri). Quel beau programme!

Quand nous lâchons l’individualisme (énergivore) pour l’apprentissage de l’altruisme, nous expérimentons de subtils états vibratoires bénéfiques. Toutes ces prises de conscience nous font quitter les territoires de la peur et génèrent une généreuse joie qui nous en guérit.

L’ Énergie positive est une puissance subtile d’action! 

Dessin et montage de Christine PINAUD    Un cri d’amour!

Vive le Vivre… sa Vie dans le bon sens!

De la connexion à la reconnexion avec soi

De la connexion

à la reconnexion avec soi

Une nouvelle année s’offre à nos possibles. Et si nous l’abordions en nous connectant sur plusieurs plans !

De la connexion…

Commençons par accepter de se poser une question toute simple : nous autorisons-nous un droit ponctuel de déconnexion avec le téléphone portable ?

Jaugeons la situation sans nous juger : en toute honnêteté quelle est la réponse qui nous vient ? Plutôt oui ? Plutôt non ?

Dans l’idéal, projetons-nous:  au cours de notre journée combien de minutes minimum et maximum pouvons-nous envisager sans notre téléphone?

Observons notre degré de dépendance au portable  (voire d’addiction)…alors “roulé en boucle” sur le portable ?

La “Nomophobie”, dont le nom provient de la contraction de “no mobile phobia”, est un terme qui désigne la phobie de ne pas avoir son téléphone à porté de main et la peur excessive d’être séparé de son portable. De nombreux  utilisateurs souffrent de symptômes d’anxiété en cas de problèmes avec: la perte, une batterie faible, une mauvaise couverture.

A quel moment peut-on parler d’addiction au téléphone portable ?  Quand il y a :

*une utilisation incessante que ce soit dans la rue, chez les commerçants, dans les transports, pendant les courses…

*l’apparition d’une angoisse (ou une crise de panique : souffle court, sueur, tachycardie etc.) si l’on ne retrouve plus le téléphone ou qu’il est impossible de le recharger ou quand un bug survient.

*un besoin d’avoir le portable tout près en permanence, dans les mains et proche du lit.

Mais que faire lorsque nous constatons une dépendance accrue à notre téléphone ?

Voici 3 conseils  pour se rééduquer progressivement à moins utiliser son portable :

* essayer de le fermer plusieurs fois par jour pendant 15 minutes au début puis en augmentant progressivement ce temps pour arriver à des périodes de 1 heure.

* accepter de ne pas l’avoir sur soi en permanence lors de certaines sorties.

* réussir à ne plus regarder son téléphone en présence d’autres personnes.

Cette addiction au portable peut conduire à un repli sur soi, voire une perte de convivialité.

Aussi utilisons la technologie tout en veillant à participer à la vie qui se déroule ici, maintenant!


…à la reconnexion avec soi-même

Mais d’ailleurs, de quand date la dernière reconnexion avec soi?Laissons les ‘émotions-oiseaux’ venir se poser  sur les branches de notre tranquillité intérieure.

Être “ici et maintenant” cela se décide par la continuité. Par exemple, si nous décidons que notre objet de centration est le chant des oiseaux : alors écoutons leurs chants. Et si une pensée nous traverse, l’exercice du “ici et maintenant” est de tout simplement revenir se centrer sur le chant des oiseaux…sans se culpabiliser, juste revenir sur l’objet de centration choisi.

Tout comme nous pouvons entraîner notre corps physique, nous pouvons entraîner notre esprit à muscler son état d’être (…bien).

Face aux trépidations du quotidien, comment pouvoir se “vider la tête”? Se centrer ? Voici un exercice simple et à la portée de tous, qui nécessite uniquement notre présence à l’instant :

Pour “souffler” (?): quoi de mieux que commencer par respirer !

La posture : assis, le dos et la tête droite, les épaules relâchées, en  position confortable, les mains posées l’une sur l’autre juste en dessous du nombril.

Le mouvement : à l’inspire, l’air pénètre en nous, nous gonflons le ventre qui repousse nos mains. A l’expire, peu à peu l’air se vide de nos poumons et ensuite notre ventre se contracte sous nos main. Allons jusqu’au bout du souffle…

Pratiquons ainsi une dizaine à une trentaine de respirations en gardant notre attention sur les mouvements de nos mains sur notre ventre (ou sur la sensation de chaleur agréable qui s’en dégage). Le fait de nous concentrer sur nos mains pour pouvoir compter nos respirations fait descendre l’énergie dans notre ventre. Très bénéfique pour nous centrer et ralentir notre mental.

Au début notre esprit cherchera peut-être à s’évader, à penser à tout autre chose. C’est le mouvement propre au mental que de partir dans tous les sens et de résister à la concentration. Lorsque nous nous en apercevons, sans porter de jugement sur cette échappée, revenons tout simplement dans notre ventre. Reprenons le comptage là où nous en étions. L’important c’est de pratiquer en simplicité et régularité.

 C’est un temps de pause qui pose…et repose… ici et maintenant.

L’idée c’est de “se poser” et très littéralement de se poser: sur un état dans son être.

Se poser en soi et pouvoir à chaque fois fois s’appuyer un peu plus sur ce calme en nous. La répétition permet l’acquisition d’un état de bien-être au quotidien. Quelques minutes d’entraînement relaxant chaque jour cela peuvent permettre de maintenir la détente en soi!

En tant que Sophrologue, je sais, justement par expérience, combien la pratique de la Sophrologie  invite au “ici et maintenant”,  au travers de techniques simples et facilement  utilisables dans la vie quotidienne.

Notre vie intérieure a tout autant de valeur que notre vie extérieure. S’ouvrir sur des perspectives en nous, cela donne des ailes! Ce centrage nous permet de nous ancrer solidement et de pouvoir, ensuite, mieux faire face aux diverses sollicitations du quotidien.

Alors déployons nous! Le prolongement d’une relation harmonieuse avec soi est une relation plus harmonieuse à l’autre.

Mes Vœux 2019 pour nous tous :

Une Merveilleuse Vie dans le bon sens !

Solstice d’Hiver : période de lumière

Solstice d’Hiver : période de lumière

Ici et maintenant, au soir du 21 décembre 2018…  merveilleuse nouvelle : nous sommes au passage du Solstice d’Hiver!

Donc la lumière va augmenter et  les jours rallonger graduellement! 

Chaque passage de saison a une ‘Porte’ qui nous permet de ‘traverser le temps’: équinoxe  au printemps et en automne; solstice en été et en hiver. 

Dans l’hémisphère nord, le solstice d’hiver correspond à la nuit la plus longue (21 ou 22 décembre). Dans l’hémisphère sud, le solstice d’hiver a lieu le 21 ou 22 juin (les saisons sont inversées).  Solstices et équinoxes sont des dates qui ont un sens profond si nous voulons bien y prêter attention autrement…

 Autour de la symbolique du Solstice d’Hiver

Le Solstice d’Hiver, notamment pour les cultures celtes, germaniques, romaines, symbolise le renouveau, la renaissance, le retour de la lumière. Les jours grandissent et la lumière revient.

Dans l’antiquité romaine (au IVe siècle) avaient lieu les Saturnales en cette période. Cette grande fête d’origine agricole était en l’honneur de “Sol Invictus” (en français, “le Soleil invaincu”). Durant ces sept jours festifs, l’on s’offrait des présents, sans distinctions sociales, tandis que la maison était décorée avec des végétaux qui restent verts toute l’année.

En date du 25 décembre, les Chrétiens honorent la Lumière Céleste en la naissance de Jésus-Christ.

Pour les Celtes, le solstice symbolisait la renaissance. En Irlande, comme à New grange (vers 3.200 avant J.-C.), des tombeaux de souverains  étaient édifiés de telle façon que l’entrée et la chambre funéraire, au centre de l’édifice, étaient illuminées uniquement en période de solstice, au lever du Soleil…


La  symbolique de la Lumière s’incarne au travers du feu, donc des bougies (cire) qui nous éclairent: flammes chaleureuses de nos tablées.

 La bûche dans l’âtre: un symbole fort de solidarité apportant chaleur et lumière. Cette bûche nous la partageons aussi dans le plaisir de  l’assiette! 

En fait… avec les Fêtes nous mangeons de la lumière! Alors bon appétit!

Arbre de vie (?)

Les arbres à feuillage persistant (tels que sapins, pins, houx, ifs, gui…) ont à ce titre une place particulière dans la décoration et les pratiques autour du Solstice d’Hiver. Cette végétation qui demeure vivace (alors même que les autres végétaux perdent leurs feuilles) est symbole d’Espoir. En effet, la vie résiste au cœur de l’hiver. 

En France, le premier sapin de Noël décoré fut celui de Versailles, en 1738, voulu par l’épouse de Louis XV. Ce n’est qu’à partir des années 1960 que le phénomène prendra de l’ampleur et s’installera dans presque toutes les maisons occidentales.

Le sapin de Noël symbolise traditionnellement l’Arbre de la vie du Paradis dont les pommes deviendront les boules de Noël tellement décoratives .

En ces temps de nécessaires changements dans notre mode de consommation…

Néanmoins, le respect dû à la vie de la Nature peut nous porter à observer qu’il n’est pas juste de les couper pour le simple plaisir de décorer nos intérieurs.  

Malheureusement les résineux en pot ne survivent pas, en général, à plusieurs semaines dans un environnement chauffé en intérieur. Ce qui est toujours très favorable est de prendre ce que la Nature nous donne par elle-même : une belle branche tombée peut être un très beau support à verdir de guirlande pour symboliser l’Espoir et ‘laisser la vie’ au feuillu.

Un substitut fait de bois ou de pommes de pins (feuilles de houx en feutre pour la table, sapin en carton etc…) que vous pouvez fabriquer ou acheter, peut être une très belle alternative (ainsi qu’un temps convivial créatif à partager avec les enfants). 

Et… si vous avez déjà fait une décoration avec un sapin acheté: alors peut-être aurez vous envie, dès cette année, de prendre la décision que ce soit le dernier (et de bien chérir l’ambiance à ses coté) !

Prélever des éléments végétaux sur les plantes vives doit se faire avec parcimonie et en conscience. Les plantes sont vivantes et sensibles pensons à  leur adresser des remerciements sincères lorsque nous les cueillons, même pour une branche…

‘Essence’ de la fête 

À l’extérieur tout semble morne, mort, puisque le vert aux feuilles n’est plus et toutes les couleurs ont disparues. Alors que la nature, en apparence, est au déclin: enclose en la terre, le ‘Feu-d’Or’, la Vie-sève enroulée sur elle-même palpite et pulse en dedans. Vie qui rougeoie dans le profond des entrailles sombres…Ce sont aussi ces ‘Forces de vie’ contenues dans ‘la Terre en secret’ que nous partageons au travers de ces temps festifs et de chaleurs conviviales!

L’être humain au travers des cycles du temps est interpellé de la terre au cosmos. Le Solstice est une Porte  symbolisant la “Vie-mort-vie” qui permet de passer de l’ombre à la lumière: du vide-plein de l’hiver à la renaissance du printemps ! 

Force de vie spirituelle sous forme de ‘Graine de Lumière’!Ainsi l’expression ‘soleil invaincu’ peut s’entendre sur trois plans : esprit, âme et corps.

La “Victoire de la lumière” en cadeau pour soi…

La période du Solstice d’Hiver est propice pour un travail d’introspection. En effet à l’exemple du dépouillement de la nature: accepter de se dépouiller aussi. Méditer sur l’essentiel en soi et autour de soi. Effectuer un bilan sur les forces de valeurs que nous souhaitons émaner au travers de nos pensées, paroles et actions pour être le plus constructif  possible!

 Alors bon passage, d’un sage pas, où sage est celui qui se recueille pour trouver la lumière du cœur.


Illustration de Christine PINAUD 

CONT’Acteur©  Fée d’Air & Plus d’amour! 

La Pleine Lune  inonde également  le Solstice d’Hiver de ses bonnes vibrations ! Ainsi se clôt l’année par l’invitation des ‘Lumières’ qui poussent pour que celle à venir soit plus lumineuse…  

 (Photo partage du halo de la Pleine Lune  22/12/2018)

Alors je vous souhaite un très bénéfique Solstice d’hiver !

 

 

J’aurai plaisir à vous retrouver l’année prochaine pour une Vie dans le bon sens! 

Belles Fêtes toutes de Lumière (s) à vous !

“Luno-sensible”? “Êtes-vous bien luné”?

“Luno-sensible”? “Êtes-vous bien luné”?

Depuis la nuit des temps la Lune fascine l’humanité.

Symboliquement la lune incarne  la fécondité, l’humide, le subconscient, l’imagination, le féminin… Dans de nombreuses cultures elle est majoritairement considérée  comme féminine ‘yin’ par rapport au soleil masculin ‘yang’. Au contraire dans certains pays orientaux (Arabie, Éthiopie…) avec des peuples de nomades et de caravaniers,  la lune est de sexe masculin car c’est la nuit qui est propice au voyage et le soleil, de nature féminine, favorable au repos.  

La lune est également  symbole des rythmes biologiques car elle croît, décroît et disparaît.

Une mise en lumière “Essences-Ciel”

Heureusement que le soleil et la lune ont ce rendez-vous lumineux “Essences-Ciel” pour la bonne marche de la vie! En effet la lune n’émet pas de lumière propre! Elle est un magnifique “astre-miroir” qui reflète justement la lumière du soleil.

Ainsi ces changements d’apparences varient suivant leurs  positions à tous deux. La lune évolue donc chaque nuit et chaque phase du cycle lunaire dure une semaine. Le cycle lunaire correspond à la période durant laquelle la lune tourne autour de la terre. Cette période dure en moyenne 29 jours et demi (ce qui n’est pas sans amener un parallèle avec le cycle périodique féminin)… 

Le terme de lune gibbeuse vient de son apparence bosselée.


La Pleine Lune est donc la période où elle apparaît la plus brillante depuis la Terre.

Lors de cette phase, presque toute la surface lunaire est éclairée par le Soleil.

Et la lune côté scientifique ?

La lune influence-t-elle notre sommeil ? Pour de nombreuses personnes, il ne fait aucun doute que le cycle lunaire a un impact sur leur sommeil.

Entre 2000 et 2003, des scientifiques de l’Université de Bâle ont mené une étude sur des volontaires dormant dans des espaces clos et hors d’atteinte des rayons lunaires.  Globalement, leur sommeil était écourté de 20 minutes, tandis que la qualité avait été jugée moins bonne de 15 % par les participants qui ne savaient pas que leurs données seraient réutilisées pour faire le parallèle avec l’influence de la Pleine Lune.

L’analyse détaillée des ondes cérébrales nocturnes a révélé que le sommeil profond, mis en avant par des tracés caractéristiques via l’encéphalogramme, avait été raccourci de 30 % lorsque la Lune illuminait le ciel. La Pleine Lune aurait ainsi de réels effets sur notre corps, dont une diminution de 30% du sommeil profond…

Des dosages sanguins ont été réalisés en parallèle des enregistrements nocturnes et ont aussi révélé que le cycle lunaire influence la production d’une hormone fondamentale pour la régulation du sommeil: la mélatonine!

Le plus drôle dans cette étude, c’est qu’ils ont décidé de la mener à bien en prenant un verre ensemble lors d’une nuit de Pleine Lune… ! 


Pleine Lune : une bonne période pour se hausser vibratoirement ?

Tout vibre, tout vit dans la magnifique Organisation Cosmique.

Et ce frémissement vibrant nous touche le corps, le cœur et l’âme au travers des luminaires.  De la paix du cœur à la “reliaison” vers l’esprit : la lune symbolise le renouvellement. Elle est l’eau par rapport au feu solaire.

 Elle a de tous temps été célébrée au travers de différentes cultures et cultes. Associée, en tant que symbole cosmique, à de nombreuses Déesses : Isis, Ishtar, Artémis ou Diane, Hécate…

Boire de l’eau de Pleine Lune pour faire vibrer nos cellules… ?

Notre organisme est composé d’environ 80 % d’eau. Il peut être intéressant  d’associer une période de “nettoyage du corps” à cette phase de “grande lumière” et de boire de l’eau de Pleine Lune qui nous apporte une mise en lumière magnétique… La lumière solaire reflétée par la lune aurait pour vertus d’influer favorablement sur le fonctionnement de notre système endocrinien.

3 nuits de “mise en bouteille “:

Les effets de la Pleine Lune se font sentir sur plusieurs jours: veille de pleine lune, jour de Pleine Lune et lendemain. Prendre une bouteille en verre non teinté, y mettre de l’eau pure, puis la placer à l’extérieur durant chacune de ces 3 nuits pour  la laisser se dynamiser des rayons lunaires. Ensuite nous pouvons récupérer au matin cette eau “alchimiée” et en boire tout au long de la journée durant cette période. De quoi potentiellement “bien-être dans la lune”!

Côté cheveux ?

La Pleine Lune, par sa force gravitationnelle, ferait circuler plus rapidement les fluides corporels en augmentant par vasodilatation le calibre des vaisseaux sanguins…donc capillaire également! Aussi, pour avoir des cheveux vigoureux peut-être est-il adapté de les couper à la pleine lune et/ou à la pleine lune croissante ?

Observer ses cycles et faire les liens pour “être bien luné”

Moduler les fonctions biologiques selon le cycle lunaire aurait pu avoir son importance dans des temps reculés. Il existe de nombreuses croyances par rapport aux effets des phases de la lune que ce soit la Pleine Lune ou la Nouvelle Lune. En effet la nouvelle lune (aussi appelée Lune Noire) agirait, sur certaines personnes, au niveau du comportement : fragiliserait leur humeur, les rendrait plus angoissées, plus nerveuses, et ce, sans raison particulière (peut-être par sa présence non visible au ciel  jouerait-elle sur certaines de nos émotions refoulées ?) Aussi, comme lors de la Pleine Lune, certaines personnes peuvent avoir des difficultés à s’endormir durant la Nouvelle Lune.

Aussi, au moment de la nouvelle lune, si nous nous sentons sujet à la fatigue, l’anxiété et/ou la nervosité, pensons à aménager notre emploi du temps pour nous offrir plus de moments de détente durant cette période.

Une touche olfactive de calme : l’huile essentielle de lavande vraie (ou fine) est apaisante, relaxante et antistress. Elle favorise l’endormissement. Alors une ‘lavande de lune’ peut-être?

La fin de l’année est  comme la fin du jour, un cycle de temps se termine, se clôt. Le solstice d’hiver ( jour le plus court de l’année et nuit la plus longue) aura lieu le 21 décembre tandis que la dernière Pleine Lune de l’année aura lieu le lendemain, soit le  22 décembre 2018.

 Effectivement nous ne sommes pas tous égaux psychiquement et physiquement face à la Lune… cependant l’influences des ondes de la Pleine Lune peut être comparée à celles des ondes électromagnétiques générées par le wifi, des antennes relais, des appareils électriques. Aussi comme nous baignerons tous dans ses bonnes ondes naturelles sur la période de Noël, pensons à lever la tête pour contempler Dame Lune et ‘rayonner de joie’!

Illustration de Christine PINAUD 

CONT’Acteur©  “Fée d’Air&Plus ” de lune en tête…

Pour nous, francophones, dans l’hémisphère nord, voici un moyen mnémotechnique simple permettant de retenir les différentes phases : tracer un trait imaginaire joignant les deux cornes de la lune, si nous voyons un “p” minuscule  c’est premier quartier, la lune  va vers la pleine lune ; si nous voyons un “d ” minuscule, c’est dernier quartier.

Pour découverte: un lien vers un calendrier lunaire pour vous inviter à repérer les phases de la Lune sur 2019.

https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=11&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwiGh-OLmKLfAhWCzoUKHfM_D_sQFjAKegQICxAB&url=https%3A%2F%2Fwww.calendrier-365.fr%2Flune%2Fphases-de-la-lune.html&usg=AOvVaw2f9hf8V-cKPxKj6ykjYfxY

Je vous dis à bientôt et vous souhaite

une ‘Vie dans le bon sens’… de la Lune !

Un petit temps pour prendre de la hauteur

 La fin d’une année est un temps de transition et potentiellement une période de bilan. 

 L’hiver croque la Terre très prochainement:le Solstice va avoir lieu le 21 décembre 2018!

L’hiver, à l’image de son action de dépouillement au travers de la nature, nous invite à entrer en nous et à faire un travail d’introspection.

Voici quelques pistes de questions-réflexions (posées à la première personne pour nous recentrer sur nous-même), délibérément constructives en cette période troublée.

Prenez le “stylo de l’instant”, la “feuille de l’accueillir” et collectez spontanément ce qui vous vient naturellement:

Qu’est-ce que je fais avec joie?

Qu’est-ce qui me motive?

Qu’est-ce qui rendrait ma vie plus riche et plus pleine de sens?

A quoi ressemblerait ma vie idéale?

Qu’est-ce que je souhaite vraiment avoir accompli?

Si je prends contact avec mes valeurs profondes: quelles sont mes priorités à rétablir?

Quels sont mes essentiels pour garder positivement le cap?

“Si je deviens ce sur quoi je porte mon attention”…alors, quel est mon vœu positif pour moi-même?

Quel cadeau de ‘valeur(s) intérieure(s)’ puis-je m’offrir pour cultiver le meilleur dans ma vie?

Bonne collecte à vous!


Je nous invite à prendre de la hauteur en cette période, en découvrant les fabuleux rendez-vous célestes de ce mois de décembre, avec cet article très intéressant de National Géographic. Suivez donc le lien: 

https://www.nationalgeographic.fr/espace/2018/12/les-rendez-vous-celestes-ne-pas-manquer-au-mois-de-decembre

Aujourd’hui, dans le contexte actuel, ma publication est également de transition. Je vous retrouve très prochainement sur… la lune (!) avec un article passionnant sur ses magnétiques effets!

A très bientôt !

Le meilleur à tous pour une Vie dans le bon sens!

 

Face à la lumière des écrans: comment ne pas se faire avoir comme un ‘bleu’!?

Face à la lumière des écrans: comment ne pas se faire avoir comme un ‘bleu’!?

Puisque nous sommes devant notre écran, je profite de ce face à face pour aborder le sujet de la lumière bleue !

Qu’en est-il de l’impact de la lumière bleue et artificielle de nos différents écrans sur nous ?

La lumière bleue naturelle

Issue naturellement du soleil, la lumière bleue est bénéfique pour la santé. Elle régule notamment notre horloge biologique interne.

Comme elle décroît le soir, notre cycle de repos peut s’amorcer.

Tout logiquement, c’est à la faveur de la pénombre que les hormones du sommeil sont émises pour nous assurer l’endormissement.

 En fait, la lumière bleue (naturelle ou artificielle) a une forte énergie ! Elle stimule notre cerveau, qui, à son contact, libère des hormones d’éveil! Son action est donc excitante!

C’est pourquoi le soir, (devant des écrans) trop d’exposition à cette lumière bleue (là pour le coup artificielle) risque de nuire à l’endormissement et à la qualité du sommeil. Donc il est important de « débrancher » avant de se coucher ce qui permet à l’organisme de passer en  « mode repos ».

La lumière bleue artificielle

La lumière bleue artificielle  est toxique. Trop en absorber via différents écrans peut engendrer des troubles de l’humeur, du sommeil voire des états de dépression. C’est le nombre d’heures d’exposition à son contact qui importe,  car son effet est cumulatif (le cristallin de l’enfant est encore plus sensible à ses effets).

 L’œil s’entend très bien à empêcher le rayonnement ultra-violet d’atteindre la rétine, mais il ne réussit pas très bien à bloquer la lumière bleue. Et comme nous passons de plus en plus d’heures devant des écrans tout cela peut concourir (au minimum) à une fatigue oculaire.

 Alors que pouvons-nous faire pour protéger nos yeux face aux écrans ?

Voici quelques conseils :

*Notre ordinateur est-il placé près d’une fenêtre ? C’est à éviter à cause des reflets sur l’écran qui fatiguent les yeux!  Il est important d’organiser notre espace d’une façon optimale pour notre confort visuel et pour ne pas capter de reflets supplémentaires. 

*Ne pas s’installer trop près de l’écran ( cinquante à soixante centimètres des yeux environ).

*Regarder le clavier en  tapant, plutôt que l’écran constamment.

*Cligner régulièrement des yeux permet de lubrifier  (sinon ils peuvent se dessécher et être douloureux).

 *Se ménager des pauses régulières dans la journée (toutes les heures si possible) et en profiter pour :

  • une petite gym oculaire simplissime, en roulant doucement les yeux dans un sens puis dans l’autre (3 à 4 fois). 
  • porter le regard au loin (sert à soulager de certaines tensions  liées à la vue de près).
  •  imiter le mouvement du museau de lapin avec votre nez [une dizaine de fois] favorise la circulation sanguine, amène une détente globalement et de la bonne humeur! Exercice ludique qui apporte un sérieux confort dans une pratique régulière…
  • penser à profiter de la lumière extérieure naturelle en ôtant ses lunettes durant quelques minutes.

Le spectre de la lumière du jour comprend des bandes de différentes couleurs.

Parmi elle il y a le bleu turquoise qui est une très bonne lumière pour le moral !

 

Donc pensons à lever le nez de nos écrans pour prendre des pauses à l’air libre, en faisant quelques pas c’est idéal.

Si la seule possibilité est d’ouvrir une fenêtre pour  lever les yeux au ciel et bien cela nous permettra également de renouveler l’air de la pièce, ce qui rajoutera à notre bien-être lors de la reprise de nos activités (!)…

*Régler la luminosité de notre écran jusqu’à ce qu’elle nous soit agréable.

*Il existe des collyres et des lunettes pour filtrer la lumière bleue toxique (parlez en à votre opticien), ainsi que des filtres pour se prémunir face aux écrans.

*Boire de l’eau régulièrement aide également à maintenir un niveau d’hydratation oculaire suffisant.

*Les aliments bénéfiques pour les yeux contiennent, dans l’idéal, de la vitamine A, C et E (comme les légumes à feuilles vertes, le poisson, les œufs…)

*Pour favoriser un bon sommeil éviter les écrans 2 à 3 h avant de se coucher.


Aujourd’hui, pour ‘pouvoir voir’ autrement, ‘je-nous’ articule un temps de pause autour d’un exercice simplement efficace:

Commencez par frotter énergiquement vos mains l’une contre l’autre pour bien les chauffer. Ensuite vous fermez les yeux et vous venez appliquer vos paumes de mains bien chaudes sur vos orbites, en les calant confortablement. Maintenant, vous laissez  naturellement   la chaleur très agréable pénétrer à l’intérieur de vos globes oculaires. Profitez de ce ‘chaleureux bien-être’  durant quelques minutes en vous calant dans une position relaxante. Détente assurée.


Se reconnecter intérieurement pour être sur la bonne longueur d’onde!

De la terre émane une énergie tellurique. Cette énergie a une fonction digestive  et permet de remettre à la masse certaines ondes perturbatrices qui peuvent nous parasiter. Nous vivons trop souvent coupés de cette énergie par le port de semelles et matières synthétiques, le béton des villes et un mode de vie urbain aux multiples aspects sclérosants.

Oser l’expérience de se mettre pieds nus à la terre durant une dizaine de minutes, au moins une fois par semaine (ou plus régulièrement selon vos envies et possibilités), permet d’entretenir une bonne vitalité.

Plantes des pieds contre le sol (debout ou assis ; avec intention relaxante ou juste en profitant de la nature) dans un premier temps la terre absorbe nos effervescences puis dans un second elle nous recharge !

Alors, je conclue sur une expression bien appropriée pour la situation, en vous souhaitant :

bon pied bon œil !


Illustration de Christine PINAUD CONT’Acteur©  “Fée d’Air & Plus pour la Terre” nous font méditer sur ‘sentir’ la situation…

Je vous dis à très bientôt!

Et, le meilleur pour une Vie dans le bon sens…bien sûr!

En voir de toutes les couleurs…ça peut rendre vraiment zen!

Pour ne pas rester dans la grisaille de la pollution…

tournons notre regard vers un ciel plus bleu!

Si je vous demande  de penser a une couleur qui vous fait du bien, laquelle vous vient tout de suite à l’esprit ? Alors… probablement, c’est que vous en avez besoin en ce moment. À vous de jouer.

L’idéal avec les couleurs c’est que nous pouvons les décliner à l’infini selon notre envie : dans la déco, les vêtements, les bijoux, les objets etc.

Chaque couleur possède une onde spécifique et donc une énergie vibratoire particulière qui affecte à la fois notre santé, notre confort et notre bien-être.

Sons et couleurs sont en étroites relations. Toutes les couleurs sont produites par des vibrations sonores. Cela m’évoque tout de suite  que pour « être sur la bonne longueur d’onde » avec soi-même il est important de s’entourer des couleurs appropriées ! Car avec la bonne couleur sur soi  on ‘s’entend mieux’ (on s’en aime mieux). Ceci pour la touche d’humour au travers d’une note de couleur!

 

Le choix de la couleur de notre vêtement n’est donc pas anodin. En effet il influence notre comportement tout au long de la journée et automatiquement celui des personnes qui nous entourent. Il est donc important de se vêtir selon « ses goûts et ses couleurs ». À méditer.


 Quelques propriétés générales associées

aux couleurs et à leurs énergies:

La couleur rouge 

Force, puissance, énergie vitale, solidité. 

Excitante, tonifiante, stimulante.

Apporte courage, confiance en soi.

Accroît l’énergie, idéale en cas de faiblesse, convalescence, dépression.

Déconseillé aux personnes nerveuses, hypertendue (…‘voir rouge’).

Pour signifie l’importance de quelque chose nous le soulignons en rouge, nous déployons le tapis rouge…

Lieu de vie : Le rouge peut être adapté pour un couloir, un passage.

La couleur complémentaire du rouge est le vert.


La couleur orange 

Optimisme, joie de vivre, bonne humeur.

Elle  apporte gaieté, bien-être et favorise la sociabilité.

Cependant trop d’orange pourrait pousser à un excès de fête, de chahut  (enfreindre le code social et ‘passer à l’orange’…)

Lieu de vie : l’orange favorise la convivialité donc idéal dans un salon, une salle à manger (car il a des vertus digestives…).

La couleur complémentaire de l’orange est le bleu.


La couleur jaune

Stimulation mentale,  bon sens, discernement.

Couleur indiquée en cas de fatigue nerveuse car il favorise l’équilibre entre pensées et émotions.

Aide à réfléchir donc le jaune est intéressant en cas de manque de concentration.

A l’inverse trop de jaune peut conduire à une analyse excessive.

Lieu de vie : bureaux, salles de travail, salles de cours et d’étude, bibliothèque

La couleur complémentaire du jaune est le violet.


 La couleur verte 

Union, harmonie, développe le sens des valeurs humaines.

Elle contribue à la détente : ‘se mettre au vert’… Elle redonne le goût d’agir.

Lieu de vie : les vibrations apaisantes du vert sont idéales pour une chambre, une salle de relaxation.

La couleur complémentaire du vert est le rouge.


La couleur bleue

Favorise l’expression, couleur inspirante, idéale en cas de trac.

L’énergie du bleu est en lien avec  la communication, libère de l’autocensure, aide à transmettre.

Lieu de vie: les vibrations du bleu sont bien venues dans une chambre, un salon, une salle de conférence.

La couleur complémentaire du bleu est l’orange.

 


La couleur indigo 

(Vous pouvez l’apercevoir entre le rose et le violine au profond de cette braise).

Harmonise, régule, stabilise.

 L’énergie de l’indigo équilibre le corps et l’esprit, aide à prendre du recul, à se remettre en question.

L’indigo favorise le ‘’connais-toi toi-même’’, est un allié face au déséquilibre.

Lieu de vie : cette couleur peut être adaptée en tous lieux de notre environnement.

L’indigo n’a pas de couleur complémentaire


La couleur violette

Aide à méditer, renforce l’intuition.

Le violet permet d’accepter les expériences faites, les épreuves passées.

L’énergie du violet est celle de la spiritualité

Lieu de vie: les propriétés du violet le destinent au lieu de méditation, de ‘centration’.

La couleur complémentaire du violet est le jaune.


Le noir

Il se définit comme une absence totale de couleurs. Le noir ne renvoie rien, au contraire il absorbe tout. Il permet de ‘vider’…d’une manière générale le noir devrait accompagner les changements car il permet d’absorber le trop plein (aussi bien en positif qu’en négatif). Couleur idéale pour les périodes de transition. Cependant un excès de noir pousse au nihilisme, rend taciturne…

Le noir n’est pas à conseiller en tant que couleur principale dans notre cadre de vie car il enferme dans la dépression.


Le blanc

Le blanc n’est pas une couleur mais il s’agit de toutes les couleurs fondues ensemble. Il en est la synthèse.

Le blanc n’absorbe aucune énergie mais au contraire il renvoie toutes celles qu’il reçoit.

Le blanc nettoie, libère…il dissipe  les ombres. Cependant, comme il est la synthèse de toutes les couleurs il en réunit les qualités mais aussi les défauts. S’il favorise une renaissance il n’oriente cependant pas vers l’existence ! Trop de blanc confine à l’effacement.

Physiquement le blanc nettoie avec puissance les impuretés

Dans notre cadre de vie nous pouvons nous en entourer partout. Il égaye et agrandit.


 Voici quelques expressions populaires en lien avec les couleurs…:

‘Donner carte blanche’, ‘donner le feu vert’, ‘voir rouge’, ‘se mettre au vert’,  ‘se saigner à blanc’, ‘sortir le drapeau blanc’, ‘être vert…’,’‘rouge comme un coq’, ‘vert de trouille’, ‘rouge comme une pivoine’, ‘être vert de rage’, ‘faire grise mine’, ‘avoir des idées noires’, ‘se faire un sang d’encre’,  ‘être blanc comme neige’, ‘rire jaune’, ‘avoir une peur bleue’ (cette expression vient du choléra qui donnait une coloration bleutée aux malades), ‘voir la vie en rose’, ‘les goûts et les couleurs’ ou ‘en faire voir de toutes les couleurs’… (peut-être en accueillerez vous d’autres?).

Pour ‘mettre en lumière’ une situation de pollution aérienne “Fée d’Air’ & ‘Plus’pour la Terre”  nous mettent ‘la tête au kérosène’ puis nous portent des graines d’espoir… pour délibérément ‘voir la vie en rose’! Car cela fait du bien au moral et en ce moment nous en avons bien besoin !

Illustration de Christine PINAUD CONT’Acteur©  Fée d’Air & Plus”d’air

Illustration de Christine PINAUD-CONT’Acteur ©

Avec l’espoir de “voir la vie en rose” pour demain!!!

Je vous souhaite d’en prendre de la graine…

pour une Vie dans le bon sens… 

A très bientôt…

‘Fée d’Air & Plus’ pour…les Animaux…

…Être ensemble au Cœur d’une nécessaire réflexion…

… /…

Pour aujourd’hui, je partage juste ce nouveau croquis

en ‘esquisse de sensibilité sur ce… vivant sujet’

Illustration de Christine PINAUD CONT’Acteur©  Fée d’Air & Plus” de conscience pour la condition animale!

Je vous dis à très vite sur le début de cette semaine pour la suite de l’article sur lumière et couleurs…

Je vous souhaite une vie dans le bon sens… de la réflexion…

Illustration de Christine PINAUD /CONT’Acteur ©

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén